Accueil Contact Liens utiles
Afficher la recherche
  • FR
    • EN

      English

      Certaines pages d'informations générales et de contact sont traduites

    • ES

      Español

      Certaines pages d'informations générales et de contact sont traduites

Description du secteur, chiffres marquants


LA PLACE DES CADRES DANS L'ENTREPRISE, une population à défendre

 

En fonction des évolutions technologiques et des métiers, la population de cadres et d'ingénieurs est en constante augmentation dans les entreprises. Elle  représente  aujourd'hui plus de 22% contre 15% en 2000 avec un renouvellement de compétences  et de catégories socioprofessionnelles.


Au regard de ces évolutions, cette population n'est plus surprotégée, c'est une population qui réalise plus de travail technique que  managérial et quand il est managérial il se traduit  essentiellement par l'application  des stratégies ou la remise des rapports.
Les inégalités  se renforcent entre  les dirigeants et  les cadres encadrants, cadres experts ou production.
A l'hyperspécialisation des postes, l'accélération des cadences, l'augmentation des contraintes s'ajoutent le manque de communication, de connaissance et perspectives, l'exclusion des processus de décisions, un excès du travail accompli dans la précipitation.
Avec la culture croissante du client, ils sont mis sous contrainte permanente dans l'organisation. Ils doivent être réactifs, performants en permanence, trouver des ressorts de coopération avec les structures matricielles et le fonctionnement en projet . C'est une source de stress et de pression.
Leurs missions traditionnelles se sont appauvries au profit d'une professionnalisation de la fonction RH et d'une rationalisation des process.
Leur identité est remise en cause, car ils sont de plus en plus éloignés des instances dirigeantes.
Ils sont dans l'obligation de réussir, innover, créer. Il n'y a aucune place pour l'erreur, le Court Terme règne sans partage.

Au niveau de l'entreprise, les repères comme les garanties collectives s'érodent. L'individualisation prévaut, les contraintes organisationnelles se renforcent et les conditions de travail empirent. Le diplôme n'est un critère de différenciation pour accéder aux postes de décision.

Les cadres ne sont pas épargnés par une baisse de politique salariale, leur rémunération les exclut des augmentations collectives.
Une telle  situation n'est pas inéluctable, une solution leur est offerte. Un regroupement autour d'une structure capable de leur faire connaitre leurs droits et les faire respecter, de défendre et proposer de nouveaux droits.


Une telle structure s'appelle une organisation syndicale.
Un syndicat totalement indépendant qui agit uniquement dans l'intérêt des salariés, c'est FO.
FO,  à vos cotés au quotidien,  est votre force : une force efficace pour la défense des intérêts collectifs par le biais de la négociation et la signature d'accords, et celle des intérêts individuels quand la situation l'exige.



Retour à la page précédente

Retour en haut