Accueil Contact Liens utiles
Afficher la recherche
  • FR
    • EN

      English

      Certaines pages d'informations générales et de contact sont traduites

    • ES

      Español

      Certaines pages d'informations générales et de contact sont traduites

Détails d'une actualité


COMMUNIQUE DE PRESSE - ALSTOM : Patrimoine industriel pour combien de temps ?

Après le triste démantèlement du groupe Alstom, et après avoir tiré la sonnette d’alarme sur ce que pourrait rencontrer comme difficultés la branche Transport d’Alstom, la Fédération FO de la Métallurgie et ses syndicats présents chez Alstom, sans être surpris, sont abasourdis par les annonces faites ces dernières heures par la direction d’Alstom.


09 Septembre 2016 Télécharger

Après le triste démantèlement du groupe Alstom, et après avoir tiré la sonnette d’alarme sur ce que pourrait rencontrer comme difficultés la branche Transport d’Alstom, la Fédération FO de la Métallurgie et ses syndicats présents chez Alstom, sans être surpris, sont abasourdis par les annonces faites ces dernières heures par la direction d’Alstom. Depuis les premières alertes en 2014 de la FIF (Fédération des Industries du Ferroviaire) qui avait annoncé de nombreuses pertes d’emplois, notre organisation syndicale s’est engagée dans le combat de la sauvegarde de l’emploi dans le secteur du ferroviaire.


Nous y sommes ! Malgré nos multiples interventions auprès des politiques tant au niveau national, régional, que départemental, ce que nous avions craint et annoncé ces derniers mois si rien n’était fait pour le secteur ferroviaire, se déroule devant nos yeux et cela à grande vitesse à laisser sur place un TGV ! La direction d’Alstom a lancé un plan de restructuration sur le site de Belfort qui doit concerner plus de 400 salariés alors que d’autres sites rencontrent également des difficultés. Alors que le gouvernement répète depuis des mois que pour faire face à la baisse des charges de travail, la solution est de se développer à l'export, Alstom dit devoir rationaliser ses sites en France malgré les commandes très importantes remportées à l’international. Ces commandes ne profitent manifestement pas ou peu aux usines françaises !


Pourquoi l’attribution du récent marché de 140 M€ pour 44 locomotives s’est faite au détriment du constructeur français Alstom au profit d’une société allemande alors que la SNCF détient à 50 % de la société donneurs d’ordres ?Pourquoi les décisions de lancer ou d’attribuer les appels d’offres prennent-elles autant de temps ?


Pour FO Métaux, tout doit être mis en oeuvre pour défendre notre industrie qui est tout simplement la garantie de nos emplois de demain, cela devient plus qu’urgent !!


FO Métaux entend bien peser dans les prochaines échéances qui se présenteront contre cet objectif que s’est fixé la société Alstom, et continuera à multiplier les contacts politiques nécessaires afin de défendre les intérêts de tous les salariés du secteur ferroviaire.


Paris, le 9 septembre 2016


Contacts :
Philippe PILLOT – DSC Alstom Transport – Tél : 06.85.47.32.75
Vincent JOZWIAK – Secrétaire du syndicat – site Petite Forêt (59) – Tél : 06.31.80.19.92
Eric KELLER – Secrétaire Fédéral – Tél : 06.82.66.65.13

← Retour à la liste