Accueil Contact Liens utiles
Afficher la recherche
  • FR
    • EN

      English

      Certaines pages d'informations générales et de contact sont traduites

    • ES

      Español

      Certaines pages d'informations générales et de contact sont traduites

Détails d'une actualité


Pas de revalorisation du SMIC !

Le ministre du travail a annoncé qu’aucun coup de pouce ne serait fait au SMIC lors d’un colloque organisé par la confédération FO.


05 Décembre 2014

Depuis un décret du 7 février 2013, le smic est revalorisé chaque 1er janvier en fonction :
– de l’évolution de l’indice mensuel des prix à la consommation hors tabac des ménages du premier quintile de la distribution des niveaux de vie ;

– de la moitié du gain de pouvoir d’achat du salaire horaire moyen des ouvriers et des employés.
À cette revalorisation légale, peut s’ajouter un coup de pouce supplémentaire décidé par le gouvernement.
La Confédération a organisé, le lundi 24 novembre, un colloque sur le salaire minimum. François Rebsamen, le ministre du travail, invité à intervenir dans le colloque, a déclaré qu’aucune revalorisation du SMIC n’était prévue pour 2015. Un « coup de pouce » au smic n’est, selon lui, « pas toujours la bonne solution ». « Dans le smic, il y a un engagement national : quand la croissance revient, le smic doit augmenter. Quand elle n'est pas là, le coup de pouce n'est pas toujours une bonne solution », déclare-t-il. Cette décision fait écho au rapport annuel rendu par le groupe d’experts sur le smic, qui prône une simple revalorisation automatique (en application des critères légaux), sans coup de pouce supplémentaire donc. 
Jean-Claude Mailly lui a rappelé la revendication de notre organisation :  une augmentation du salaire minimum.« Tout relèvement du smic est un élément dynamique sur l'ensemble des salaires (...) cela nous permet de rebooster les négociations sur les accords minima de branches ».
Pour rappel, en juin 2012, le smic avait été revalorisé de 2%. Depuis, le salaire minimum, soit 1 445,38 euros brut par mois, a évolué en fonction des seuls mécanismes légaux (dont l'évolution des prix et des salaires). La prochaine évolution,  en application des seuls mécanismes légaux de revalorisation, doit intervenir le 1er janvier 2015. Elle devrait être de l'ordre de 0,8%

← Retour à la liste