Accueil Contact Liens utiles
Afficher la recherche
  • FR
    • EN

      English

      Certaines pages d'informations générales et de contact sont traduites

    • ES

      Español

      Certaines pages d'informations générales et de contact sont traduites

Détails d'une actualité


Etude de la DARES sur les risques psychosociaux au travail

La DARES a publié, en avril 2014, une étude concernant les risques psychosociaux au travail, réalisée d’après l’enquête Santé et itinéraire professionnel en 2010.


06 Mai 2014
stress risques psycho sociaux

 

La DARES a publié, en avril 2014, une étude concernant les risques psychosociaux au travail, réalisée d’après l’enquête Santé et itinéraire professionnel en 2010.

La DARES rappelle avant tout que les risques psychosociaux sont divers et peuvent affecter la santé physique et mentale des salariés, notamment en cas d’exposition multiple. Les risques psychosociaux peuvent être définis comme « les risques pour la santé mentale, physique et sociale, engendrés par les conditions d’emploi et les facteurs organisationnels et relationnels susceptibles d’interagir avec le fonctionnement mental ». L’enquête réalisée est basée sur six aspects différents de ces risques : les exigences du travail, les exigences émotionnelles, l’autonomie et les marges de manœuvre, les rapports sociaux et relations de travail, les conflits de valeurs, et l’insécurité économique. Le degré d’exposition aux risques varient selon l’emploi occupé et les conditions de travail. Les risques peuvent aussi se cumuler. L’étude a démontré, par exemple, que 31% des salariés déclarent travailler « toujours » ou « souvent » sous pression, 53% indiquent être amenés, au cours de leur travail, à « devoir calmer des gens » et 43% jugent que leur travail n’est que « parfois » ou « jamais » reconnu à sa juste valeur.

Suite à l’étude, six profils différents peuvent être distingués. Parmi les salariés :
- 28% ne déclarent pas ou très peu de facteurs de risques,
- 19% indiquent manquer de reconnaissance dans leur travail mais ne pas vraiment en souffrir,
- 16% sont confrontés à de fortes exigences émotionnelles liées au contact avec le public mais bénéficient d’un soutien dans leur environnement professionnel,
- 15% sont exposés à un travail exigent et intensif,
- 13% déclarent à la fois un manque de reconnaissance professionnelle et des relations de travail difficiles,
- 9% peuvent être qualifiés de surexposés car ils cumulent plusieurs facteurs de risques.

On remarque cependant que les moins exposés sont essentiellement des salariés qui se déclarent en bonne santé. Ils ont en général plus de 50 ans et occupent souvent des postes d’ouvriers qualifiés ou de professions de services directs aux particuliers.

Les plus exposés aux risques psychosociaux, et surtout à leur cumul, déclarent souvent une santé physique et mentale dégradée. Le plus souvent il s’agit de jeunes salariés, d’ouvriers non qualifiés ou d’employés, avec des contrats temporaires.

L’étude met aussi en avant les liens compliqués qui existent entre risques psychosociaux et état de santé. Même si les liens de causalité sont confirmés ils restent complexent. En effet, à la question « dans les années à venir pensez-vous que votre travail risque de nuire à votre santé ? », 75% des « surexposés » répondent par l’affirmative contre 17% seulement pour les salariés faiblement exposés.

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter l’étude en ligne : Les risques psychosociaux au travail.

← Retour à la liste