Accueil Contact Liens utiles
Afficher la recherche
  • FR
    • EN

      English

      Certaines pages d'informations générales et de contact sont traduites

    • ES

      Español

      Certaines pages d'informations générales et de contact sont traduites

Détails d'une actualité


COMMUNIQUE DE PRESSE - Réorganisation du Groupe EADS : après les licenciements pour les salariés, les dividendes pour les actionnaires

A l’initiative de FO Métaux, l’ensemble des organisations syndicales a quitté la séance plénière du Comité National France de EADS. Ci-joint la déclaration faite.


13 Décembre 2013 Télécharger


DECLARATION FO AU COMITE NATIONAL DU 13/12/2013

Le Comité National de ce jour se tient quelques jours après l’annonce par la Direction Générale de la suppression de 5800 emplois dans le Groupe EADS.
Pour la France, 1700 emplois seront donc supprimés sur les entités d’ASTRIUM, de CASSIDIAN et dans les fonctions transverses rattachées aux sièges du Groupe.
FO a toujours été réaliste et connaît parfaitement le fonctionnement d’une entreprise industrielle comme la nôtre. Nous savons notamment qu’une Direction Générale a pour obligation d’avoir une vision sur l’avenir et qu’elle doit organiser l’entreprise en fonction des réalités présentes et futures.
Par contre, FO n’acceptera jamais que l’entreprise devienne une sorte de jouet aux mains d’un système boursier et au sein de laquelle les salariés ne sont plus considérés comme les acteurs majeurs.
Au-delà du nombre des suppressions d’emplois qui dépasse largement les doublons générés par la réorganisation, FO condamne la violence des annonces et le chantage immédiat exercé sur les organisations syndicales auxquelles il est demandé de négocier la baisse des coûts salariaux contre des emplois.
Non seulement FO dénonce cette approche inédite au sein du Groupe mais nous lançons un avertissement solennel à la Direction Générale sur les risques d’embrasement social qu’encours le Groupe dans son ensemble.
FO constate que les raisons invoquées par la DG pour supprimer 5800 emplois dans le Groupe sont d’ordre économique et financier mais ne sont pas justifiées par un déficit de charge à court terme.
Avec un résultat opérationnel de plus de 2 milliards d’euros et un carnet de commande de 700 milliards d’euros, le Groupe EADS a les moyens de se réorganiser sans faire supporter aux salariés et à la collectivité le poids de ses décisions.
Non seulement nous exigeons zéro licenciement mais nous refusons de négocier tout type d’accord dont la finalité consisterait à « troquer » des emplois contre des « baisses de coûts salariaux » avec des modérations ou blocages des salaires. FO refuse de négocier avec un « pistolet sur la tempe » !
FO s’insurge contre la provocation de la DG consistant, à la suite de toutes ces annonces « violentes » à s’engager sur des augmentations de dividendes aux actionnaires.
Depuis l’existence de notre Groupe, jamais nous n’avons été confrontés à de tels agissements de notre Direction Générale.
En conséquence, notre délégation tient à envoyer un signal fort à notre PDG sur notre totale désapprobation tant sur le fond que sur la forme, des annonces successives de la Direction Générale.
FO ne ferme pas la porte aux discussions mais demande instamment à nos Dirigeants de revoir leurs positions et leur état d’esprit. En conséquence et pour marquer sa totale désapprobation, la délégation FO du Comité National France quitte la séance.

Paris, le 13 décembre 2013

Contacts :
Frédéric HOMEZ : Secrétaire général - 01.53.94.54.00
Yvonnick DRENO : Coordinateur national EADS - 06-87-80-28-07
Philippe FRAYSSE : Secrétaire fédéral en charge du secteur Aéronautique – 06.09.40.96.45

 



 



 



 



 Contacts
:



Frédéric HOMEZ : Secrétaire
général - 01.53.94.54.00



Yvonnick DRENO : Coordinateur
national EADS - 06-87-80-28-07



Philippe FRAYSSE :
Secrétaire fédéral en charge du secteur Aéronautique – 06.09.40.96.45



← Retour à la liste