Accueil Contact Liens utiles
Afficher la recherche
  • FR
    • EN

      English

      Certaines pages d'informations générales et de contact sont traduites

    • ES

      Español

      Certaines pages d'informations générales et de contact sont traduites

Détails d'une actualité


Quel avenir pour PSA ?

FO PSA Peugeot Citroën, en intersyndicale avec la CFE-CGC et la CFTC, a tenu aujourd’hui au siège de PSA, avenue de la Grande Armée à Paris, une conférence de presse sur le thème : « Rassemblons-nous maintenant pour sauver PSA ! ».


31 Janvier 2013

FO PSA Peugeot Citroën, en intersyndicale avec la CFE-CGC et la CFTC, a tenu aujourd’hui au siège de PSA, avenue de la Grande Armée à Paris, une conférence de presse sur le thème : « Rassemblons-nous maintenant pour sauver PSA ! ».


A la veille d’un CCE extraordinaire qui doit déboucher sur l’ouverture des pôles de mobilité à Aulnay, FO et les deux autres organisations syndicales ont présenté leurs positions sur la situation actuelle du site d’Aulnay et les orientations de négociations prises avec la direction. Christian Lafaye, délégué syndical central FO PSA, n’a pas caché son inquiétude : « C’est la première fois que le groupe est dans une situation aussi grave, et plus tard la thérapie interviendra, plus grands seront les dégâts. » Aujourd’hui, PSA perd 7 millions d’euros par jour, et si la situation doit avant tout aux erreurs stratégiques du groupe, l’intersyndicale n’hésite pas à poser la question de la survie du constructeur. Survie qui s’avère chaque jour plus menacée, d’autant que le plan de sauvegarde de l’emploi ne sera pas mis en œuvre avant le mois de mai. Et encore ! Impossible de dire s’il suffira à renverser la vapeur –un plan de performance étant d’ores et déjà prévu à sa suite–, ni si l’ensemble sera fait dans l’intérêt des salariés…


FO et les deux autres organisations syndicales ont réaffirmé devant la presse leur volonté de voir Aulnay rester un site industriel et expliqué qu’ils travaillaient actuellement sur un plan de portage sur 3 ans pour Aulnay et Rennes, et destiné à permettre des départs anticipés en retraite pour les seniors. Ils ont d’ailleurs réclamé sa généralisation à tous les sites du groupe. Reste que pour le moment, tant que les CE et CCE de Faurecia, filiale de PSA, n’auront pas eu lieu, l’ensemble du PSE est bloqué. En attendant, la situation se dégrade à Aulnay, où l’absentéisme a doublé. En cause : l’intimidation physique et verbale à laquelle se livre un groupe syndical minoritaire bien décidé à utiliser tous les moyens pour récupérer politiquement l’affaire. « Nous continuerons de porter nos revendications et de nous battre pour qu’une solution soit trouvée pour chaque salarié, a martelé Christian Lafaye. Il y a urgence à agir, et à le faire avec les partenaires sociaux ! »

← Retour à la liste