Accueil Contact Liens utiles
Afficher la recherche
  • FR
    • EN

      English

      Certaines pages d'informations générales et de contact sont traduites

    • ES

      Español

      Certaines pages d'informations générales et de contact sont traduites

Détails d'une actualité


COMMUNIQUE DE PRESSE - Services de l'automobile - Salaires mini 2013 : FO revendique toujours un accord

Demain mardi 27 novembre s’ouvrira une séance de négociation un peu particulière dans la branche des services automobiles, dans la mesure où nous ne disposons toujours pas d’accord de salaires mini de branche pour 2013. C’est une situation inédite depuis de longues années, que FO juge inacceptable !


26 Novembre 2012

Demain mardi 27 novembre s’ouvrira une séance de négociation un peu particulière dans la branche des services automobiles, dans la mesure où nous ne disposons toujours pas d’accord de salaires mini de branche pour 2013. C’est une situation inédite depuis de longues années, que FO juge inacceptable !


Depuis de nombreuses années, nous négocions les salaires mini en juin et juillet de chaque année pour une application au 1er janvier, en estimant qu’un accord salarial de branche est le moins que puisse faire une branche professionnelle qui revendique un caractère social et le met en oeuvre jusqu’à maintenant.


Cette négociation sur les salaires est souvent difficile mais nous réussissons, depuis des années, à trouver le bon compromis pour les salariés et les entreprises.


Cette année, c’est presque devant une fin de non-recevoir que nous avons eu le sentiment d’être placés, l’argument avancé par la partie patronale concernant les difficultés que rencontrent les entreprises liées à la vente de véhicules devant suffire à nous convaincre de ne rien revendiquer !


Nous ne nions pas les difficultés des entreprises, ni la morosité du contexte. Mais nous rappelons que les salariés sont tout autant touchés. Dans nombre de petites entreprises, la grille nationale de salaires mini fait en fait office de grille de salaires réels. Ne pas revaloriser, c’est baisser le pouvoir d’achat, ce qui n’est pas acceptable dans ce contexte de crise. C’est aussi faire rattraper le bas de la grille par le SMIC et amoindrir les déroulements de carrières et l’attractivité, pourtant nécessaire, de la branche.


FO l’a annoncé lors de la dernière séance de négociation du 24 octobre 2012 : nous considérons la séance de négociation de demain comme la dernière chance de conclure un accord salarial de branche pour 2013, dans des conditions raisonnables.


Si FO devait ne pas avoir été entendue, il est évident que la négociation collective au niveau de la branche s’en trouverait compliquée…


Paris, le 26 novembre 2012

 

Contact :
Jean-Yves SABOT, Secrétaire fédéral en charge des services de l’automobile
01 53 94 54 13 ou 06 82 66 64 63

 

Document joint : courrier FO Métaux au Président de la Commission Paritaire Nationale des Services de l’Automobile, du 14 novembre 2012.

← Retour à la liste