Accueil Contact Liens utiles
Afficher la recherche
  • FR
    • EN

      English

      Certaines pages d'informations générales et de contact sont traduites

    • ES

      Español

      Certaines pages d'informations générales et de contact sont traduites

Détails d'une actualité


COMMUNIQUE DE PRESSE - Sidérurgie : l'hémorragie continue...

Moins de deux ans à peine après avoir racheté Drilling à Vallourec pour 62 millions de dollars, le groupe américain NOV GRANT PRIDECO a annoncé, vendredi 23 janvier, son projet de fermer de deux de ses sites industriels, basés à Aulnoye-Aymeries et à Berlaimont mettant, sur le carreau ses 129 salarié(e)s.


27 Janvier 2020 Télécharger

Moins de deux ans à peine après avoir racheté Drilling à Vallourec pour 62 millions de dollars, le groupe américain NOV GRANT PRIDECO a annoncé, vendredi 23 janvier, son projet de fermer de deux de ses sites industriels, basés à Aulnoye-Aymeries et à Berlaimont mettant, sur le carreau ses 129 salarié(e)s. Spécialisé dans les tiges de forage, le groupe américain évoque un marché surcapacitaire et incertain. Il indique également faire face à des difficultés économiques et ne plus être compétitif. NOV GRANT PRIDECO envisage de délocaliser purement et simplement sa production aux Etats-Unis ou en Chine pour « sauvegarder sa compétitivité ».


Nombre de questions se posent. En effet, jusqu’à la fin décembre, la production tournait à plein et bien que rentable jusqu’alors, cette activité ne le serait plus assez… Ce rachat récent à Vallourec n’aurait-il pas été réalisé pour s’approprier brevets et compétences pour, au final, tuer la concurrence ? Pour FO Métaux, il est vital de pouvoir posséder une avance technologique, de développer la R&D et de conserver les savoir-faire, gages de pérennité de l’industrie sur notre territoire.


En tous cas, le bilan est lourd et le constat amer ; c’est une hémorragie qui continue. La liste des arrêts d’outils ou des fermetures de sites sidérurgiques s’allonge depuis quelques années, et plus particulièrement dans le département du Nord : arrêt de l’aciérie et du laminoir d’Ascométal de Leffrinckoucke et de celui de Vallourec Saint-Saulve, fermeture des aciéries et des forges d’Anor, d’Akers à Berlaimont, d’Europipe à Grande-Synthe, de Fives Industrie à Seclin, de Sambre et Meuse à Feignies… Quant à Ascoval Saint-Saulve, à ce jour, la pérennité du site n’est toujours pas assurée !


Face à cette situation inacceptable, FO Métaux poursuit ses interventions à tous les niveaux pour la défense de l’industrie dans notre pays et dans l’intérêt des salariés.


Paris, le 27 janvier 2020


Contacts :
Lionel BELLOTTI : Secrétaire Fédéral en charge de la branche sidérurgie, forges et fonderies - 06.75.02.62.63
Jean-Paul DELAHAIE : secrétaire de l’USM 59 - 06.13.80.47.75
Franck VERIE : DSC Vallourec - 06.88.35.94.18

← Retour à la liste