Accueil Contact Liens utiles
Afficher la recherche
  • FR
    • EN

      English

      Certaines pages d'informations générales et de contact sont traduites

    • ES

      Español

      Certaines pages d'informations générales et de contact sont traduites

Détails d'une actualité


COMMUNIQUE DE PRESSE - PSA Peugeot Citroën : la facture sociale des erreurs stratégiques !

Le Comité Central d’Entreprise de PCA s’est réuni en séance extraordinaire ce matin. Le Président Philippe VARIN a présenté la situation économique du Groupe et un plan de mesures pour son redressement. Ce faisant, la Direction du Groupe a bien procédé aux annonces à la fois attendues et craintes par l’ensemble des salariés de PCA.


12 Juillet 2012 Télécharger

Le Comité Central d’Entreprise de PCA s’est réuni en séance extraordinaire ce matin. Le Président Philippe VARIN a présenté la situation économique du Groupe et un plan de mesures pour son redressement. Ce faisant, la Direction du Groupe a bien procédé aux annonces à la fois attendues et craintes par l’ensemble des salariés de PCA.

FO juge la situation préoccupante. D’après les annonces, se dessine un plan de 8 000 à 10 000 suppressions d’emplois, comme FO le craignait.

Le plus préoccupant dans l’immédiat est la situation du site d’Aulnay. 3 500 salariés (environ 3 300 en CDI et 200 intérimaires) seraient touchés par une fermeture. FO estime que l’arrêt d’une activité d’assemblage de véhicules ne doit pas pour autant signifier fermeture de site. D’autres activités sont possibles sur le site, y compris dans le cadre du groupe PCA.

Le site de Rennes serait également durement touché, avec une réduction de 1 400 postes. FO invite à la plus grande vigilance sur un site en proie à d’importants problèmes de charge, suscitant une vive inquiétude. Là-aussi, FO s’est interrogée et continue de s’interroger sur la stratégie du groupe vis-à-vis de ce site et, plus généralement, du haut de gamme.

3 600 suppressions de postes seraient également envisagées dans les structures sur tous les sites et toutes les usines du groupe. FO se montre également inquiète à ce niveau.

Sur un plan global, la Fédération FO de la Métallurgie rappelle que, si elle est préoccupée par les résultats de PSA Peugeot Citroën et ce qu’ils peuvent impliquer, elle ne peut pas cautionner une démarche qui ferait porter le poids des erreurs stratégiques passées sur les salariés.

La Fédération a déjà signifié à la direction du groupe PSA Peugeot Citroën son opposition aux suppressions de postes. Elle attend qu’une solution soit apportée pour chaque salarié, en privilégiant les solutions d’emploi internes au groupe.

Dans ce cadre, la Fédération demande au gouvernement d’examiner la possibilité de mesures spécifiques en matière de chômage partiel et de formation professionnelle des salariés, pour protéger l’emploi dans un groupe qui emploie encore plus de 90 000 salariés, dans le secteur automobile, sur le territoire national, et génère de nombreux emplois induits.

Devant les annonces faites ce matin, les élus FO du CCE du Groupe PSA Peugeot Citroën demanderont le vote d’une expertise lors de la prochaine réunion extraordinaire du CCE le 25 juillet prochain.

La Fédération renouvelle son soutien à ses syndicats et aux salariés du groupe.

 

Paris, le 12 juillet 2012

 

Contacts :
Jean-Yves SABOT  – Secrétaire Fédéral - Tél : 06.82.66.64.63
Christian LAFAYE – DSC PSA - Tél : 06.08.21.82.00

← Retour à la liste