Accueil Contact Liens utiles
Afficher la recherche
  • FR
    • EN

      English

      Certaines pages d'informations générales et de contact sont traduites

    • ES

      Español

      Certaines pages d'informations générales et de contact sont traduites

Détails d'une actualité


Jean-Claude Mailly chez Renault Trucks Bourg-en-Bresse.

Le secrétaire général de FO a visité le 1er mars le principal site de montage du seul constructeur de poids lourds français, Renault Trucks à Bourg-en-Bresse, en compagnie du secrétaire général de la Fédération FO de la métallurgie Frédéric Homez et du secrétaire fédéral Laurent Smolnik.


02 Mars 2017

Jean-Claude Mailly et la Fédération FO de la métallurgie ont répondu favorablement à l’invitation du syndicat FO du site de Bourg-en-Bresse, qui leur proposait de découvrir le site d’assemblage et la nouvelle gamme de camions Euro6, dont le modèle T a été élu meilleur camion de l’année 2015 par la presse spécialisée.

Le syndicat FO continue de progresser régulièrement au sein de Renault Trucks. C’est le fruit d’un travail de terrain, d’une volonté de faire changer les esprits sur leur vision de notre syndicat réformiste, combatif et constructif, dans la lignée de sa structure nationale. La visite était également l’occasion, pour les salariés, les adhérents et militants FO, de célébrer avec Jean-Claude Mailly et Frédéric Homez la réimplantation du syndicat FO et sa représentativité retrouvée chez Renault Trucks.

Cette visite a aussi permis de montrer que l’usine de Bourg-en-Bresse, qui emploie 1 400 salariés et 300 intérimaires ainsi que des centaines de sous-traitants, est reconnue pour sa sécurité et sa performance grâce au savoir-faire et aux compétences des salariés. Ce site de fabrication, entièrement dédié à la marque Renault Trucks, assemble ses camions avec 75 % de pièces et éléments fabriqués en France, provenant notamment des sites de Lyon et Blainville.

Après deux années de casse sociale avec des plans sociaux impactant Renault Trucks, le groupe Volvo reconnaît enfin le savoir-faire français et redonne de l’autonomie à sa marque française.

Même si l’avenir apparait moins sombre suite aux dernières décisions du groupe Volvo, les inquiétudes demeurent, et les salariés ont pu les partager avec les responsables nationaux de notre organisation. Les sujets tels que l’avenir de l’industrie en France et la pérennité de cette marque emblématique ont notamment été abordés. En effet, le groupe Volvo continue de réduire les emplois dans l’Hexagone, comme en témoignent les deux plans sociaux successifs, l’externalisation d’une partie importante de l’informatique, et la cession de la branche militaire de Renault Trucks en cours, sans compter le non remplacement des départs naturels. Autant de dossiers sur lesquels notre organisation ne cesse d’agir, de revendiquer et de négocier.

← Retour à la liste