Accueil Contact Liens utiles
Afficher la recherche
  • FR
    • EN

      English

      Certaines pages d'informations générales et de contact sont traduites

    • ES

      Español

      Certaines pages d'informations générales et de contact sont traduites

Détails d'une actualité


Renault : FO signe l’accord de performance

Après de longues négociations, FO Métaux a signé le 13 janvier l’accord de performance Renault 2017-2019.


17 Janvier 2017

Préserver l’avenir des sites et des emplois, tout en reconnaissant l’engagement des hommes et des femmes qui font la performance de Renault au quotidien : tel est l’esprit de l’accord de performance Renault 2017-2019, et telle est la raison pour laquelle Mariette Rih, déléguée syndicale centrale FO Renault, y a apposé sa signature au nom de notre organisation le 13 janvier.


Parmi les dispositions dont FO Métaux se félicite, on peut noter :
- un engagement sur les volumes de production basées sur 2016 pour les 3 ans à venir ;
- l'affection des nouveaux véhicules sur les sites français, y compris pour la mécanique ;
- 3 600 embauches sur les 3 ans, en plus des 3 000 de l'accord précédent (du 13 mars 2013) ;
- le maintien du paiement des heures supplémentaires à 25% ;
- le paiement de ces heures dans le mois (pas d'annualisation) ;
- la reconnaissance de la pénibilité par la mise en place d'un dispositif de dispense d'activité pour les plus anciens (57, mais surtout 58 et 59 ans).


 « Le contexte actuel, favorable pour l’automobile en France, nécessitait malgré tout de consolider les évolutions du précédent accord, signé par FO et pour lequel il est possible aujourd’hui de mesurer les effets positifs, explique Mariette Rih. Si nous pouvons parler d’avenir aujourd’hui, c’est parce que FO a su prendre ses responsabilités en 2013. » En votant à la majorité pour la signature de l’accord, les équipes FO Renault ont su prendre leurs responsabilités pour défendre l’industrie et les salariés. « Pour FO, l’essentiel, c’est le maintien de l’activité et le développement de l’emploi en France », précise le secrétaire fédéral en charge de l’automobile Laurent Smolnik.

← Retour à la liste